Gestion des poissons migrateurs

Les poissons migrateurs amphihalins (anguille, grande alose, alose feinte, lamproie marine, lamproie fluviatile, truite de mer, saumon atlantique), vivent alternativement en eau douce et en eau salée. Ces espèces sont indicatrices de l’état de santé des cours d’eau et de l’intégrité des bassins versants. Ces espèces emblématiques font l’objet d’une politique de gestion depuis le milieu des années 1990. Celle-ci se traduit par :

  • l’orientation fondamentale 9 du Sdage, qui prévoit la ré-ouverture des rivières aux poissons migrateurs ;
  • des plans de gestion des poissons migrateurs (Plagepomi), établis à l’échelle territoriale des deux comités de gestion des poissons migrateurs (Cogepomi) sur le bassin Loire-Bretagne, à savoir le Cogepomi Bretagne et le Cogepomi du bassin de la Loire, de la Sèvre Niortaise et des côtiers vendéens sous l’autorité respective des préfets de Bretagne et de Pays de la Loire.

Cliquez sur le schéma ci-dessous pour avoir une vue d’ensemble de la gestion des poissons migrateurs sur le bassin.





Les décisions ou avis du comité de bassin relatifs à la gestion des poissons migrateurs sont préparés par la commission pour le milieu naturel aquatique (Comina) du comité de bassin.

Cliquez sur le schéma ci-dessous pour retrouver cette entité au niveau de la planification sur l’eau sur le bassin.





Pour en savoir plus :

Cadrage des politiques et plans de gestion :

Financement des opérations :