Eaux souterraines

Les eaux souterraines proviennent de l’infiltration des eaux de pluie dans le sol. Celles-ci s’insinuent par gravité dans les pores, les microfissures et les fissures des roches, humidifiant des couches de plus en plus profondes, jusqu’à rencontrer une couche imperméable. Là, elles s’accumulent, remplissant le moindre vide, saturant d’humidité le sous-sol, formant ainsi un réservoir d’eau souterraine appelé aquifère. La nappe chemine en sous-sol sur la couche imperméable, en suivant les pentes, parfois pendant des dizaines voire des centaines de kilomètres, avant de ressortir à l’air libre, alimentant une source ou un cours d’eau. Les nappes souterraines fournissent ainsi presque le tiers du débit total de tous les cours d’eau de la planète, soit environ 12 000 kilomètres cubes d’eau par an.

Vous pouvez obtenir plus d’informations et généralités sur le cycle de l’eau sur le site du CNRS.

Qualité des eaux souterraines

Outre le suivi spécifique aux points de captage en eau potable, la qualité des eaux souterraines fait l'objet de suivis réguliers depuis 2000, date de création du réseau de suivi qualitatif des eaux souterraines du bassin Loire-Bretagne. Ce réseau a été repris en 2007 pour répondre aux exigences de la (...)
Lire la suite

Niveau des nappes (piézométrie)

Le réseau de suivi quantitatif des eaux souterraines du bassin Loire-Bretagne a été mis en place en 1993 afin d’homogénéiser la connaissance du niveau des nappes sur le bassin. Depuis 2007, le réseau a été en partie repris et étoffé dans le cadre du programme de surveillance demandé par la Directive Cadre (...)
Lire la suite

Forages domestiques

Depuis le 1er janvier 2009, tout particulier utilisant ou souhaitant réaliser un ouvrage de prélèvement d'eau souterraine (puits ou forage) à des fins d'usage domestique doit déclarer cet ouvrage ou son projet en mairie. Accès aux informations Lien vers le site national "les forages domestiques, (...)
Lire la suite