Débit des cours d’eau

La connaissance des débits des rivières et de leurs variations (régime hydrologique) est nécessaire pour divers objectifs :

  • connaissance générale des ressources en eau de surface ;
  • dimensionnement des ouvrages de franchissement (ponts) ;
  • protection (avec ses limites) des lieux habités ;
  • réponses à des demandes de prélèvement ou de rejet ;
  • suivi et gestion des prélèvements (irrigation, par exemple).

Le débit d’une rivière représente le volume d’eau s’écoulant en un temps donné (en une seconde en général) à un moment précis et à un endroit précis de cette rivière. Cette notion de débit (que l’on exprime le plus souvent en m3/s) ne doit pas être confondue avec celle de la vitesse du courant ou de la section mouillée (profondeur d’eau X largeur de la rivière)

Il n’y a pratiquement pas, pour des raisons de coût et de complexité des installations, d’enregistrement direct des débits de rivières.

Le suivi du débit des rivières se fait au moyen d’un réseau hydrométrique composé d’un ensemble de stations, principalement des stations de jaugeage et quelques stations limnimétriques (ou limnigraphiques), ces dernières étant dédiées à l’enregistrement des hauteurs d’eau uniquement.

Les principes de base des stations de jaugeage existantes sont les suivants :

  • Enregistrements en continu (par enregistreur électronique) des hauteurs d’eau mesurées par un capteur et contrôlées avec une échelle graduée de référence ;
  • mesures de débit (appelées : jaugeages), qui consistent à mesurer en même temps la section mouillée de la rivière et les vitesses de l ‘eau en de nombreux points de cette section ;
  • Établissement d’une relation entre hauteurs et débits (appelée : courbe de tarage).
  • conversion, par calculs, de la chronique des hauteurs enregistrées en chronique des débits en utilisant la courbe de tarage.

Pour qu’un site permette d’établir une chronique de débits, il faut que la relation hauteur-débit (courbe de tarage) soit stable pendant des périodes d’une durée suffisante (plusieurs années, plusieurs mois dans certains cas).

Accès aux données

Accès aux informations